Les différentes étapes dans l’organisation des obsèques

L’organisation des obsèques doit être conforme à la dernière volonté de la personne décédée, selon l’article 3 de la loi du 15 novembre 1887 sur la liberté des funérailles. La famille du défunt peut l’organiser elle-même ou faire appel à un professionnel. Quel que soit le mode de sépulture, il faut respecter certaines étapes afin d’assurer le bon déroulement des obsèques.

Les démarches administratives

Cette étape consiste à faire une déclaration de décès auprès du bureau de l’état civil de la mairie en vue d’obtenir un acte de décès. Pour cela, il faut fournir plusieurs justificatifs qui appartiennent au défunt tels qu’un livret de famille, une pièce d’identité, un certificat de décès établi par le médecin qui a fait le constat de décès.

Aussi, il faut obtenir une autorisation de fermeture de cercueil, un permis d’inhumer ou une autorisation de crémation.

L’autorisation de fermeture de cercueil est délivrée par l’Officier d’État Civil du lieu de décès. L’autorisation d’inhumation, quant à elle, est un document qui autorise les obsèques et l’enterrement de la dépouille. L’Officier d’État Civil la transmet après présentation d’un certificat médical de décès.

L’article R.2213-34 de la loi numéro 200-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire affirme que la crémation est autorisée par la mairie de la commune de décès ou, s’il y a eu transport du corps avant mise en bière, du lieu de fermeture du cercueil.

Les soins et la toilette du défunt

De nombreuses circonstances entraînent la modification de l’apparence d’un être humain. Des soins sont actuellement mis en place afin de rendre sa dignité à la personne décédée. Il s’agit d’une toilette, d’une coiffure, d’un maquillage et d’un habillage. Dans certains cas, il consiste en une toilette rituelle.

En outre, les thanatopracteurs peuvent prodiguer des soins de conservation. Ce type de soins ne peut être effectué qu’après une déclaration faite auprès de la mairie de la commune de l’endroit où ils seront réalisés.

Les chambres mortuaires peuvent également accueillir l’exécution de toilettes rituelles. Elles doivent être organisées selon le culte religieux de la personne décédée.

Le séjour en chambre funéraire

En moyenne, le séjour dans une chambre mortuaire dure trois jours. Cette maison devient le lieu de résidence du défunt et remplace la maison familiale.

Aussi, la famille du défunt peut personnaliser la chambre funéraire afin de la rendre plus accueillante.

Le transport avant la mise en bière

Après avoir obtenu le certificat de décès établis par le médecin, il faut faire préalablement une déclaration de transport près de la mairie du lieu de dépôt. En effet, le transport de la dépouille se fait avant et après la mise en bière.

Avant la mise en bière, le transport à visage découvert doit être effectué dans un délai de 48 heures entre le lieu de mort et la chambre mortuaire et dans une voiture spécialisée, dotée de caisson frigorigène.

Après la mise en bière, le transport est généralement effectué par les corbillards. Il s’agit de transporter le défunt du lieu de mise en bière au cimetière.

La cérémonie des obsèques

La cérémonie des obsèques peut être civile ou religieuse. Elle dépend du dernier souhait du défunt. Mais s’il n’était pas croyant, prévoyez une cérémonie civile.

Pour bien organiser les funérailles de votre proche défunt, il est préférable de faire appel à un professionnel comme POMPES FUNÈBRES BUISINE. Située à Ivry-sur-la-Bataille, cette société vous propose des services funéraires complets et de qualité. Aussi, vous pouvez bénéficier des articles funéraires originaux et très esthétiques. Cette entreprise est également reconnue dans les travaux de marbrerie funéraire tels que la construction des caveaux, les ornements de sépultures, etc.

L’inhumation ou la crémation

C’est la dernière étape dans l’organisation des obsèques. Quel que soit le mode de funérailles, elle doit être effectuée dans un délai de 6 jours après le décès. En outre, une autorisation auprès de la mairie est requise pour effectuer l’inhumation ou la crémation.