Quelques points à connaître sur les pompes funèbres

Les différents métiers

  • L’embaumeur

L’embaumeur ou le thanatopracteur est celui qui prend soin du corps du défunt en le conservant avec des produits spécifiques. Il doit maîtriser des connaissances en hygiène et en médecine.

  • Le maître de cérémonie

Le maître de cérémonie est celui qui s’occupe de la cérémonie funéraire. Son rôle est de réaliser un hommage digne de son nom à votre proche.

  • L’assistant funéraire

L’assistant funéraire est la personne qui seconde le maître de cérémonie. Il assure que la cérémonie se déroule bien.

  • Le porteur

Le porteur est le professionnel qui prépare le cercueil. Le jour des funérailles, il porte le cercueil vers le cimetière ou le lieu d’incinération. Le porteur transporte aussi les fleurs à mettre sur la tombe du défunt.

  • Le marbrier

Le marbrier s’occupe de la gravure des inscriptions, de l’ouverture, de la préparation et de la fermeture des concessions.

Les qualifications requises

Les qualifications requises dépendent des fonctions de chacun. S’il s’agit d’un dirigeant, la personne doit suivre une formation théorique de 182 h et une formation pratique de 70 h. Après l’apprentissage, il doit passer un examen oral et un stage.

S’il s’agit de l’embaumeur, il doit être titulaire du diplôme national de thanatopracteur après un apprentissage théorique de 150 h et une formation pratique comportant 100 opérations. À la fin de la formation, l’embaumeur obtient un diplôme de stagiaire.

Pour devenir maître de cérémonie, vous devez suivre une formation de 70 h et un stage pratique de 70 h.

Pour être marbrier, vous devez avoir un CAP en maçonnerie ou un CAP d’agent technique en marbrerie funéraire. Vous devez aussi suivre un apprentissage en sécurité, en hygiène, en psychologie du deuil et en réglementation funéraire.

Le statut juridique

Une entreprise de pompes funèbres peut adopter un régime de micro-entreprise si le thanatopracteur prévoit de travailler à son compte ou d’opter pour une sous-traitance. Vous avez aussi la possibilité de choisir le statut d’entreprise individuelle. Il se peut que vous rencontriez des problèmes au niveau des primes sociales, mais le régime est parfait pour la gestion des pompes funèbres.

Si vous souhaitez déterminer vous-même votre revenu et les cotisations sociales, préférez le régime EURL. Si vous êtes plusieurs à monter l’entreprise de pompes funèbres, le mieux est de choisir le régime SARL ou SAS. Pour bénéficier d’une bonne qualité de services, adressez-vous à des établissements de renom tels que LES POMPES FUNÈBRES DE LA NESQUE.

Les différentes obligations

Pour exercer en tant qu’entreprise de pompes funèbres, vous devez avant tout disposer des qualifications professionnelles correspondantes selon les métiers. Vous devez aussi être habilité par la Préfecture en matière de transport, de chambre funéraire, de crématorium et de diplôme.

De même, une entreprise de pompes funèbres est tenue de présenter un devis détaillé aux clients et de leur faire signer un bon de commande. Elle doit également disposer d’une chambre funéraire aménagée : matériel de réfrigération, salle conforme, salon d’accueil, etc.

Une entreprise de pompes funèbres doit, en outre, disposer d’un cahier de charges en matière d’aménagement de crématorium et de véhicules.

Bref, une entreprise de pompes funèbres propose plusieurs prestations comme le transport de corps, l’assistance, l’organisation des funérailles, la vente des cercueils, des urnes, des articles funéraires, la gestion des crématoriums et des chambres funéraires. Pensez aussi à souscrire une assurance professionnelle.

Pour vous aider dans la gestion de votre établissement, utilisez un plan financier, un livre de recettes et un suivi de trésorerie sur excel. Il existe des outils gratuits en ligne. Dans la majorité des cas, une entreprise de pompes funèbres met à son service moins de dix salariés en raison de la complexité des prestations.